Adoptés par de nombreuses entreprises pour identifier de façon unique des produits, les codes-barres demeurent pourtant peu connus des utilisateurs. Grâce à l’automatisation des flux rendue possible par le code barre, les erreurs humaines sont quasi inexistantes. Voici 5 points essentiels à prendre en compte pour mieux gérer ces codes.

 

Gestion automatisée

Les codes-barres sont venus révolutionner le mode de gestion des stocks de produits dans les magasins et les laboratoires. Ils permettent de suivre en temps réel les rendements afin d’optimiser les profits d’une entreprise. Il suffit d’utiliser une caisse enregistreuse tactile standard à fil qui lit les codes-barres et permet de suivre l’article.

 

Il existe différents types de scanneurs ou de lecteurs. Le plus commun aujourd’hui est le lecteur laser qui offre une grande précision de lecture. Il y a aussi la Caisse enregistreuse tactile non-filaire qui est tout aussi efficace. Il est possible d’utiliser un appareil mobile qui joue le même rôle. Pour les fabricants, les codes-barres facilitent la rationalisation des processus de production et optimisent la fabrication tout en limitant les coûts.

 

La résistance à certaines conditions extrêmes

Le code barre est un symbole matérialisé par une succession de barres avec des chiffres qui rendent un article unique. Ils sont imprimés directement sur l’emballage du produit ou sur un petit papier. Normalement, quelle que soit la situation, un code barre ne s’use pas. Vous pouvez juger par vous-même en utilisant un produit chimique pour essayer de l’effacer. En principe, il ne devrait pas disparaître. Certains codes-barres spéciaux ont même la faculté de résister aux liquides les plus corsés.

 

Par ailleurs, si vous vendez des produits qui doivent rester dans une certaine condition de température, vous ne devriez pas vous inquiéter. Les codes-barres peuvent normalement supporter des températures extrêmes (fraîcheur ou chaleur). Certaines étiquettes supportent même jusqu’à -196 °C (froid) et 180 °C (chaud). Cette résistance est effective pendant des années. Néanmoins, il est conseillé de ne pas exposer les étiquettes à code barre à des conditions extrêmes de température si ce n’est pas nécessaire.

 

 

Les formes de codes-barres et la gestion des données

Le style d’un code barre classique est linéaire. Il existe pourtant une grande variété de ces symboles. Par exemple, il y a les codes en 2D, les codes QR de même que les hybrides (mélange code barre et RFID). Le choix se fera essentiellement en fonction des besoins réels des utilisateurs. Chaque type a ses avantages en ce qui concerne le stockage d’informations, la taille et la finalité de l’opération.

 

Pour enregistrer ou stocker les informations recueillies, un logiciel est utilisé. Ce même programme peut permettre de contrôler l’apparence des codes-barres. L’avantage est que vous évitez d’installer des logiciels supplémentaires qui jouent le même rôle. Avec ces modes de cryptage, les flux de production sont mieux protégés. Par ailleurs, les articles périmés sont vite détectés et les versions sont mieux contrôlées.

 

La sécurité

Pour un client, le code barre est un gage de sécurité. Il permet d’assurer la conformité légale et effective d’un produit. Les secteurs de la santé et tout particulièrement les laboratoires de produits chimiques sont concernés par la sécurité et la conformité légale. Les étiquettes à code barre permettent de contrôler les dates de péremption des produits.

 

Chaque secteur à des exigences en matière de code barre. Toutefois, il est important d’avoir un fournisseur d’étiquettes fiable. À ce titre, il doit effectivement disposer des matériaux nécessaires, de la connaissance adéquate et des certifications obligatoires pour sa gestion des codes barres par le logiciel de caisse.

 

La codification

Selon l’activité de votre entreprise, vous pouvez choisir entre les codes EAN13, EAN128 et EAN39. Chaque type de codification a ses spécificités.

 

  • Code EAN13

 

L’European Article Number 13 concerne surtout les articles à vendre dans les grands commerces. Le chiffre 13 est en rapport avec le nombre de caractères utilisés pour faire le code barre. Par ailleurs, l’EAN13 est le code utilisé pour la plupart des produits de consommation en France.

 

  • Code EAN128

L’EAN128 est une codification normalisée et orientée vers la logistique. Il est utilisé pour identifier les entités d’expédition, à l’image des cartons.

 

  • Code 39

Ce type de codification concerne les unités d’expédition et d’emballage des produits négociés entre les entreprises de construction automobile et les équipementiers (dans le domaine médical par exemple).

 

Vous avez désormais un meilleur aperçu des codes-barres et de leur utilité dans la gestion des flux. Servez-vous de ces points essentiels pour améliorer votre expérience avec ces symboles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *