Les éléments d'isolation d'une toiture
0 10 minutes 2 mois

Comme la porte, le garage, les murs et les fenêtres, la toiture doit être également isolée par différents éléments pour garder l’air chaud à l’intérieur. Il faut aussi assurer que l’isolation est ignifuge. La plupart des kits s’accompagnent d’une isolation ignifuge, mais il faut prendre le temps de s’en assurer avant de faire votre achat. L’isolation d’une toiture se fait différemment selon le type de méthode.

Les différents types d’isolations idéales pour une toiture

L’isolation toiture est essentielle, car cette structure est surtout reliée au reste de la maison. C’est l’un des endroits où la fuite de la chaleur se fait entendre. Il faut dans ce cas faire le bon choix d’un isolant afin de conserver la maison à bonne température. On peut par exemple choisir une isolation en matelas qui a la forme de panneaux prédécoupés. Il est idéal pour isoler les murs, les combles ainsi que les planchers à l’intérieur des combles. On l’utilise pour boucher les ponts thermiques à l’intérieur de la toiture. Conçu à partir de fibre de verre, ce type d’isolant est le plus utilisé par les particuliers. Il est d’ailleurs moins coûteux et simple à poser. Ensuite, on peut aussi opter pour des panneaux isolants en mousse appelés isolant rigide. Il est fabriqué à partir de polystyrène, de polyuréthane. C’est une option bon marché parce qu’elle offre une excellente isolation.

Cependant, si on habite dans une région froide, cet isolant n’est pas rentable. Enfin, pour obtenir une meilleure isolation d’une toiture, on peut tout à fait poser des joints d’étanchéité tout autour de l’intérieur du toit. Ceux-ci empêchent les courants d’air d’y entrer. D’autres isolants sont faits pour une isolation de la toiture. On peut bien sûr utiliser des produits à base de mousses synthétiques comme le polystyrène, le polyester et le polyuréthane pour boucher les ponts thermiques. Des isolants plus modernes existent en ce moment à base de matière biologique. On peut parler des isolants extrudés, des isolants à base de recyclages des déchets végétaux.

Pourquoi isoler la toiture ?

L’isolation de la toiture touche à la fois les combles, les murs, les fenêtres et les plafonds à l’intérieur du toit. On doit les isoler pour des raisons d’économie d’énergie. Plus la chaleur s’échappe sur la toiture, plus on dépend de l’énergie pour stabiliser la température à l’intérieur de la maison. Pour économiser l’énergie utilisée par le chauffage, il faudra bien isoler la toiture. On peut réaliser l’isolation de cette structure soit de l’extérieur soit de l’intérieur. L’isolation de l’extérieur de la toiture c’est-à-dire sur le toit est plutôt rare. On installe des panneaux d’isolation au-dessous du toit. Ensuite on recouvre ces panneaux par le toit. L’isolation de la toiture par l’extérieur est plus efficace au niveau des combles. Elle consiste à fortifier la structure par des vitrages si les combles sont aménagés. On peut également utiliser des plaques à plâtre et des panneaux isolants pour le revêtement des murs des combles. Cette technique renforce les murs et empêche la chaleur qui provient de l’extérieur vers l’intérieur et de l’intérieur vers l’extérieur de passer. Pour l’isolation des combles, on installe les isolants sur les toits avant de poser les tuiles ou les ardoises au-dessus. On peut aussi opter pour l’isolation des combles par l’intérieur en posant les isolants sous la toiture.

On peut utiliser des laines minérales, des rouleaux de polystyrène et des panneaux pour couvrir le plancher dans la toiture. Ceux-ci améliorent le confort thermique et phonique de l’habitation et diminuent de 30 % la perte d’air chaud qui monte dans les combles.

Certaines fenêtres d’une toiture aménagée ne sont pas conçues pour conserver la chaleur. Puis, certains propriétaires considèrent que la sous-toiture est une pièce non habitée et qu’elle n’a pas besoin d’être isolée. Ils ont tous faux parce qu’un défaut d’isolation peut transformer les combles aménagés qui se trouvent sous la toiture en un pont thermique pour la maison surtout si celle-ci est dépendante de la pièce. Mais même si la toiture est indépendante de toutes les pièces de la maison, il faut quand même réaliser cette isolation en choisissant entre une isolation par l’extérieur ou par l’intérieur.

Comment isoler sa toiture ?

L’isolation de la toiture par l’intérieur est la plus utilisée surtout si les combles sont aménagés. C’est la meilleure solution d’isolation thermique et phonique de cette structure. L’isolation se fait sur la façade, les planchers et sur le plafond des combles.

On isole le plancher au-dessus. C’est toujours plus efficace de régler le problème de bruit à la source et d’arrêter la fuite de chaleur au niveau de la toiture. Pour le réaliser, il faut avant tout un accord et autorisation de votre voisin sur les travaux à faire dans leur habitation. S’il accepte et autorise les travaux d’isolation de la toiture, on pose les matières anti ponts thermique et antibruit sur leur plancher des combles. Les matériaux d’isolation les plus souvent utilisés dans ce cas sont les sous-couches résilientes installées sous un parquet, une écharpe flottante ou un simple tapis de type aiguillé. Cette solution est très efficace, mais elle est souvent moins évidente, car on ne peut pas obliger son voisin à installer ces structures antibruit dans son appartement ou à accepter cette demande. Dans ce cas, on est obligé d’opter pour d’autres alternatives individuelles comme le faux plafond ou l’isolation de plafond suspendu. Pour bien choisir son isolant de toiture, il faut prendre en compte quelques points essentiels. Il faut par exemple tenir compte de l’incidence du poids de l’isolant sur la taille et le poids de la toiture. Dans certains cas, un rééquilibrage des ressorts est nécessaire en raison des contraintes complémentaires appliquées par le matériau d’isolation.

D’autres techniques d’isolation de la toiture sont utilisées afin de rendre cette structure de logement aussi étanche que possible.

Beaucoup de personnes optent pour une installation de faux plafond suspendu pour une isolation thermique de la toiture sur le plafond des combles perdus ou aménagés. Elle est souvent à base de plaque de plâtre vissé fixé sur une ossature métallique. Une fois installé, on rempli d’isolant fibreux sur l’ossature et cela permet d’amortir l’émission sonore et la vibration. Les amortisseurs doivent stopper les échanges d’air entre la toiture et les pièces au-dessous et réduire les bruits de contact entre deux étages par des matériaux d’absorption sonore.

Or, même avec cette installation d’isolation de la toiture, les bruits des impacts et de chocs peuvent encore être entendus. Pour réduire cette transmission de son, il est spécifique d’opter pour une suspente anti vibratile. Pour isoler une toiture, on a besoin d’un panneau assez étanche pour empêcher l’air chaud de monter et de s’échapper vers le toit. On doit aussi s’assurer qu’une isolation thermique devient en même temps un élément important d’isolation sonore. On fait d’une pierre deux coups. On obtient une bonne isolation thermique et en même temps on bénéficie d’une isolation acoustique. On ne sera plus gêné contre la nuisance sonore causée par les contacts du sol si vous cohabitez avec vos voisins d’en dessus et le bruit aérien si vous habitez dans une maison basse sans étage ni voisinage. En effet, si vous voulez isoler complètement votre toiture des bruits, associez ces deux méthodes d’isolation pour un résultat optimal.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *