Si vous n’avez pas vécu dans une grotte ces six derniers mois, vous devrez surement savoir qu’aujourd’hui, pour pouvoir vous débarrasser des eaux qui stagnent dans la maison, on mise sur une pompe vide cave.

En fait, la pompe vide cave a été spécialement créée pour que notre maison, ou plus précisément notre cave, ne se transforment pas en piscine. Compte tenu de son efficacité et de sa facilité d’utilisation, elle a tout de suite trouvé une place dans la plupart des bâtiments aussi bien à usage industriel qu’à usage d’habitation.

Cependant, savez-vous que la pompe vide cave se décline sous plusieurs types ? Cela est fait, pour que chaque personne puisse trouver le type qui convient le plus à ses besoins. Mais comment choisir la pompe vide cave ? Tout simplement en considérant quelques critères.

Qu’est-ce que la pompe vide cave ?

Aujourd’hui, bien que l’on parle partout de la pompe vide cave, de nombreuses personnes ignorent encore ce que c’est vraiment. Il sera de ce fait judicieux de commencer l’article par voir sa définition.

Comme son nom l’indique, la pompe vide cave est faite pour collecter les eaux dans les caves ou dans un garage. L’eau ainsi collectée peut ensuite être utilisée dans les tâches ménagères ou dans les travaux d’entretien du jardin.

Cependant, contrairement à ce que de nombreuses personnes pensent, la pompe vide cave n’est pas uniquement faite pour vider les caves ou les garages, elle est également faite pour réaliser la vidange des eaux claires ou des eux contenant des particules.

Comment choisir une pompe vide cave ?

Parce que les besoins varient d’une personne à une autre, les fabricants ont mis en place un grand nombre de types de pompe vide cave ou de pompe immergée. Cependant, pour connaitre celle qui vous convient le plus, il est plus que nécessaire de considérer ces quelques critères.

Les types d’eau

Le premier critère à considérer est le type d’eau. Tout simplement parce que si les particules ne coïncident pas à la capacité de la pompe, elle peut surchauffer et sera rapidement endommagée. Pour connaitre donc la pompe appropriée, il vaut mieux faire un point sur les différents types d’eau.

Les eaux claires : les eaux qui proviennent des citernes, des réservoirs d’eau et des infiltrations d’eau.

Les eaux de chantier : les eaux sales contenant des particules de 10 mm.

Les eaux chargées : les eaux qui proviennent de la tâche ménagère et dont les particules sont de 35 mm.

Les eaux vannes : les eaux qui sortent des toilettes et dont les particules sont de 45 mm.

La hauteur d’aspiration

C’est le niveau à partir duquel le système peut fonctionner sans le moindre problème. Au-dessous, il se peut que l’air s’infiltre à l’intérieur du système. Ce qui peut entrainer une surchauffe.

La hauteur de refoulement

Il s’agit de la distance entre l’appareil et le point d’évacuation. Dans tous les cas, il est toujours bon de rappeler que, plus, la hauteur est élevée, et plus, le débit est faible.