Le CBD pour la lutte contre l’anxiété
0 8 minutes 4 semaines

En France, 22,1% de la population souffre d’anxiété. Face à ces chiffres, les spécialistes proposent un  nouveau traitement : le Cannabidiol. Tout comme le THC, il influence directement notre cerveau. Mais à l’opposé de celui-ci, le CBD ne présente aucun effet psychotrope. Ses propriétés relaxantes émettent l’hypothèse qu’il serait un anxiolytique redoutable. Voyons ensemble si le CBD est vraiment un traitement efficace contre l’anxiété.

Qu’est-ce que l’anxiété ?

Bien que l’on nous conseille partout les bonbons CBD contre le stress ou l’anxiété, nous devons définir clairement ce qui différencie ces deux troubles. L’anxiété un sentiment de peur constante handicapant le quotidien d’un individu. Ainsi, il faut la distinguer de l’angoisse, de la phobie et du stress, qui ne sont que passagers. Découvrons ensemble ses caractéristiques.

Comment reconnaitre l’anxiété ?

Pour savoir si vous êtes une personne anxieuse, analysez vos symptômes physiques et psychiques. Ce syndrome se manifeste généralement par des inquiétudes, des irritations, des craintes irrationnelles, des ruminations et des pensées négatives tout au long de vos journées. Cependant, nous avons tendance à les banaliser, car ils sont assez flous. Ainsi, voici les signes qui devraient vous alarmer :

  • Des battements anormalement forts du cœur
  • Une respiration difficile
  • Une grande production de sueurs
  • Des tremblements inexpliqués
  • Des étourdissements fréquents
  • Des muscles tendus
  • Un corps crispé

Quelles sont les différentes formes d’anxiété ?

Certains documents généralisent les manifestations du syndrome. Toutefois, chaque individu expérimente l’anxiété différemment. Certains la ressentent à une plus grande intensité, tandis que d’autres ne présentent que quelques symptômes. De ce fait, pour déterminer le traitement adapté, un médecin spécialisé doit vous diagnostiquer. Lorsqu’on parle d’anxiété, les analystes font souvent référence à ces trois types de troubles :

  • Les attaques de panique. Vues de l’extérieur, elles inquiètent l’entourage. Pourtant, elles ne présentent aucun danger potentiel pour la santé de l’individu. Les crises se manifestent par des pleurs, des tremblements, une incapacité à respirer normalement et une peur vive. D’une part, les attaques d’angoisse peuvent être provoquées par un stimulus externe. D’autre part, elles sont parfois inexpliquées et soudaines.
  • Les phobies. On compte plus de 500 types de phobies. Qu’elle soit irrationnelle ou banale, faire face à sa plus grande peur engendre toujours un bouleversement. A l’instar de toutes, la phobie sociale gâche plus le quotidien des anxieux, car ils doivent la confronter tous jours. En effet, on reconnait ce trouble par l’apparition de symptômes inconfortables comme les nausées, les maux de ventre et de tête.
  • Le trouble de l’anxiété généralisé. Ce type agit comme un nuage noir qui vous suit partout. Il piège l’individu dans un gouffre sans fin de nervosité et de peur. Ce trouble se traduit par des troubles du sommeil, des difficultés à se concentrer, des maux de tête intenses et des tensions musculaires.

Comment le CBD agit sur l’anxiété ?

Pour mieux comprendre le lien entre le CBD et l’anxiété, prenons un exemple concret sur les neurotransmetteurs. D’abord, rappelons que la sérotonine ou « l’hormone du bonheur » agit sur le système nerveux central en régulant l’humeur et l’émotivité. Supposons que son taux dans le sang d’une personne en bonne santé s’élève à 1,5 µmol/L. Lorsqu’un individu ressent de la tristesse ou de la colère, il tend à diminuer. Mais comme il s’agit d’une émotion passagère, la production de sérotonine reprend son cours normal. Cependant, quand le sujet souffre d’anxiété ou de dépression, le taux du neurotransmetteur baisse continuellement. Ainsi, disons que durant ces troubles mentaux, la sérotonine est à 0,4 µmol/L. Cela explique les comportements négatifs, l’état apathique, l’agressivité, l’émotivité et la perte de plaisir des personnes anxieuses et dépressives.

C’est là que le CBD entre en scène. Le Cannabidiol est réputé pour ses vertus relaxantes et apaisantes. Par conséquent, on en déduit qu’il augmente naturellement le taux de l’  « hormone du bonheur ». Pour ce faire, il active les récepteurs de sérotonine ou le 5-HT1A afin de procurer du bien-être à l’individu. Toutefois, ce n’est qu’un effet temporaire.

La consommation de CBD favorise la neurogénèse hippocampale. Il s’agit d’un processus qui forme progressivement de nouveaux neurones dans l’hippocampe. En conséquence, ce phénomène rétablit durablement la joie et la bonne humeur du sujet anxieux.

De plus, le CBD accroit le taux de dopamine, l’hormone du plaisir.

Néanmoins, le CBD ne guérit concrètement aucune maladie, il soulage tout simplement l’anxiété sur le long terme.

Qu’en dit la science ?

Selon ces théories, le CBD serait un anxiolytique efficace. Mais qu’en pensent les scientifiques ?

  • En 2011, une étude au Brésil reporte la diminution de l’intensité des symptômes des personnes souffrant d’anxiété grâce au CBD.
  • Vers 2013, des scientifiques britanniques testent tous leurs traitements sur 48 patients volontaires. Ainsi, ils ont remarqué que ceux ayant pris du Cannabidiol se rétablissement mieux.
  • En 2016, les Espagnols prouvent l’efficacité du CBD en effectuant une étude comparative avec les autres médicaments sur des mammifères. De ce fait, le gouvernement a autorisé la prise de Cannabidiol pour lutter contre l’anxiété.

CBD : quel dosage pour l’anxiété ?

Malgré les preuves des vertus anxiolytiques du CBD, les études faites sont encore flous et incomplètes. Ainsi, il n’existe aucune norme concernant le dosage adéquat. Mais les spécialistes recommandent de débuter par une petite quantité et de l’augmenter au fur et à mesure, selon l’évolution de la maladie. De plus, une faible consommation permet de jouir de meilleurs effets.

Sous quelle forme consommer le CBD ?

Pour une utilisation pratique, nous conseillons l’huile de CBD. Comme les crises d’anxiété peuvent être soudaines, les patients recherchent un médicament à inhaler sur place pour calmer instantanément les attaques. De ce fait, l’huile est la meilleure alternative, car elle est facile à transporter. De plus, sa consommation est simple et précise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *