L’impression 3d encore appelée impression en trois dimensions ou fabrication additive, est une technique industrielle qui permet de créer des objets réels en volume en ajoutant des couches différentes de matières. Cet article fournit un guide pour comprendre l’histoire de l’imprimante 3d, les domaines dans lesquels l’imprimante 3d intervient et le fonctionnement de cette dernière.

Historique, évolution et fonctionnement de l’imprimante 3d.

Comme la plupart des objets futuristes, l’imprimante tridimensionnelle est apparue dans les films de science-fiction au cours des années 60. Vers la fin du 20e siècle, cette technique fut développée et pratiquée par les industries dans le cadre du prototypage. Ce n’est qu’au début des années 2000 que l’imprimante 3d a connu un véritable essor. En effet, à partir de cette époque, de nouveaux matériaux sont maîtrisés et le prototypage qui ne se faisait que par des matériaux impropres à un usage intensif voit son champ d’application s’élargir.

De nouveaux matériaux sont désormais utilisés outre la résine: le pastique, la cire, le verre, l’encre, …. L’imprimante 3d offre de nombreux avantages : elle a permis avec le temps d’effectuer les travaux d’une excellente finition, de mieux restituer les couleurs des objets, d’augmenter la taille de ces derniers, d’accroître la vitesse d’exécution des travaux et ceci à un faible coût.

A l’aide d’un outil de CAO (Conception Assistée par l’Ordinateur), un personne appelée concepteur, conçoit un objet réel en 3d sur un fichier. Ce dernier passe par un logiciel spécial pour organiser et découper en plusieurs parties, les couches qu’il faut pour la fabrication. La pièce ou l’objet final n’est obtenu qu’après être passé par une imprimante 3d qui superpose la matière couche après couche. Le volume ainsi crée fait la différence entre l’imprimante 2d et l’imprimante 3d.

Différents domaines d’intervention de l’imprimante 3d

Les progrès de la technologie ont permis à l’être humain de développer sa créativité et ont facilité au monde industriel, la conception des pièces grâce à l’impression 3D. De nombreux inventeurs et scientifiques trouvent en l’impression 3D, une aubaine pour rivaliser d’ingéniosité dans l’aéronautique, dans l’architecture & les bâtiments, dans la médecine, dans l’armée, dans l’alimentation, dans la joaillerie, la musique,…

Dans l’alimentaire par exemple, certaines imprimantes 3d permettent de concevoir certains mets sur la base des ingrédients semi-liquides ou même liquides. Une technologie culinaire qui offre la possibilité d’avoir une traçabilité complète sur la composition ainsi que l’origine des éléments constitutifs d’un plat. En médecine, les progrès de l’imprimante 3d sont très élogieux : le bio printing permet de fabriquer des implants, des prothèses voire des organes humains (une oreille artificielle humaine par exemple rien que sur la base des cellules vivantes et du collagène). En architecture, des bâtiments peuvent être construits en une seule journée par de grandes imprimantes 3d via une technique de contour crafting.

On distingue 7 familles d’impression 3d : la photopolymérisation, la projection de liant, la projection de matière, la fusion sur lit de poudre, l’extrusion de matériaux FDM, le dépôt sous énergie concentrée et le laminage de feuille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *