construire une terrasse en bois
0 5 minutes 1 mois

Que vous soyez en vue de réaliser une construction, ou de faire une extension, pensez à la conception de votre balcon. Ceux en bois sont très prisés parmi les choix qui s’offrent sur le marché. Mais la réalisation de ces ouvrages est loin d’être facile. Pour vous donner une idée sur comment construire une terrasse en bois, voici les étapes nécessaires.

Planifier l’architecture de la terrasse

Avant de se demander comment faire une terrasse en bois, il faut d’abord que vous ayez une image de la terrasse que vous voulez. Planifier son envergure, son style et même sa décoration. Que vous vouliez un petit balcon, une grande terrasse suspendue ou encore une extension extérieure surélevée de béton, il est toujours mieux d’avoir un plan. Il faut savoir que les dépenses et le processus de conception de votre terrasse en bois dépendent largement du modèle de choix.

Choisir le type de bois idéal

Le matériau joue un rôle important que ce soit sur la dureté ou au niveau de l’esthétique. Déjà, chaque type de bois possède sa propre couleur. Vous avez donc une panoplie de choix là-dessus. Mais en ce qui concerne la longévité de la structure, il faut être minutieux quant à la qualité de la matière première.

La préférence des professionnels se penche surtout vers les bois exotiques en provenance de l’Afrique ou de l’Amérique du Sud. Ils offrent une meilleure résistance et sont d’une faible porosité, ce qui les rend hors d’atteinte des champignons et des insectes comme les termites.

Les bois traités à haute température sont également intéressants, notamment le chêne et le frêne. Le chauffage permet à ces matières d’augmenter en solidité. Ces bois confèrent d’ailleurs des dessins originaux et des teintes plus sombres.

Construire les fondations

Comme abordé plus haut, la conception dépend du plan de l’architecture, à commencer par le support de l’ensemble. Si vous aménagez votre terrasse directement sur un sol plat, une couche de ciment suffit. Après cela s’ensuivent les lambourdes.

Mais pour une terrasse en bois surélevée, il faudra toute une maçonnerie : implantation des pilotis et mise à niveau par rapport aux autres éléments de l’édifice. Les experts recommandent désormais les poteaux en béton si le terrain de construction se trouve sur une pente. Pour les structures en plots, il faudra installer des solivages après la pose des blocs de ciment. Il est également nécessaire d’instaurer une bonne étanchéité (PVC, géotextiles…).

Assembler et amarrer les éléments

Vous pouvez définir l’épaisseur et l’agencement de vos lames de bois ou des caillebotis. Il faut juste être sûr que les planchers s’adhèrent bien aux supports existants, que ce soit des plots ou des pilotis. Deux systèmes de fixation maintiennent l’ossature en place : les consolidations intérieures et les ancrages extérieurs.

Pour le premier, la face interne du plancher s’accroche aux solives par l’intermédiaire de crochets. Pour le second, il vous sera nécessaire : une perceuse, plusieurs clous et vis pour un arrimage entre les lames de votre terrasse en bois. Pour les dalles en béton, il convient de mettre des tasseaux à chaque point d’amarrage.

Finaliser par la pose des barrières

Pour perfectionner votre terrasse en bois, songez à choisir et installer des barrières d’une manière adéquate. Plusieurs modèles s’offrent sur le marché des menuiseries, entre autres la balustrade en bois, en acier ou en verre.

Vous pouvez implanter une simple banquette de bois pour une terrasse plaquée sur le sol. Comme il y a moins de risque d’accident, des vases décoratifs peuvent remplacer cette dernière. Pour un patio situé en altitude, il vous faut une balise avec une hauteur arrivant à vos coudes pour la sécurité des occupants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *