Faut-il adopter ou se méfier de la cigarette électronique ?
0 6 minutes 4 mois

Lorsqu’on parle de cigarette électronique, les avis divergent. Certains affirment qu’elle est saine et très utile alors que d’autres la qualifient de dangereuse et toxique. Entre les deux camps se situent des personnes hésitantes qui ne savent que faire. Tâchons de les éclairer sur le sujet.

Une cigarette électronique : comment ça marche ?

Vous avez toujours vu des personnes vapoter, mais en réalité, vous ne savez pas comment une petite cigarette electronique fonctionne exactement ? Le principe est simple.

L’appareil fonctionne grâce à une batterie ou à des accus. Lorsque vous appuyez sur le bouton ON, ils libèrent un courant électrique qui va traverser et réchauffer la résistance. Cette dernière, étant en contact avec une mèche imbibée d’e-liquide va générer une évaporation du liquide. La vapeur produite est ensuite acheminée jusqu’à l’embout buccal, là où on la recueille.

Contrairement à la cigarette traditionnelle, la version électronique ne nécessite aucune combustion. C’est l’une des raisons qui explique pourquoi elle est aussi saine. Savez-vous pourquoi ?

Lorsque la cigarette traditionnelle brûle, le tabac et le papier d’enrobage brûlés vont produire du monoxyde de carbone, des particules fines, du goudron et tout un tas de produits toxiques. Ce sont ces derniers qui génèrent les nombreuses maladies meurtrières comme le cancer.

A l’inverse, la cigarette électronique ne nécessitant pas de combustion, ne contenant pas de tabac à proprement parler ni de papier d’enrobage, ne fait que produire de la vapeur. Celle-ci contient des ingrédients connus et validés par les autorités sanitaires et scientifiques.

De plus, alors que la température de combustion atteint les 800°C, celle de l’e-cigarette se situe à 300°C tout au plus. La différence est donc énorme, mais attention, il faut toujours veiller à ce que la mèche en coton soit bien imbibée. Sans cela, c’est la mèche qui va brûler et on peut alors obtenir du monoxyde de carbone.

Lire aussi – Les cigarettes électroniques, que savoir ?

Les effets secondaires liés à la vape sont-ils réels ?

La réponse est oui, mais il n’y a pas lieu de s’alarmer. Ces effets secondaires sont éphémères et disparaissent sitôt que l’on corrige sa manière de vapoter. Ils proviennent effectivement d’une mauvaise utilisation du dispositif.

  • Les maux de tête :

Ils sont causés par un taux trop élevé de nicotine dans vos e-liquides. Lorsque vous décidez de vapoter des liquides contenant de la nicotine, la première chose à faire est de déterminer votre niveau de dépendance. Si la substance a été autorisée dans la vape c’est effectivement pour répondre aux besoins nicotiniques des anciens fumeurs.

Si vous n’avez jamais fumé de votre vie, il est conseillé de s’en tenir aux e-liquides non-nicotinés. Si vous avez réussi à arrêter de fumer grâce à l’e-cigarette, déterminez votre niveau de dépendance. Si vous êtes très dépendant, un taux de nicotine de 16-20 mg/ml serait plus adapté. Par contre, si vous fumiez juste une ou deux cigarette par jour, adoptez la dose minimale à savoir 3 mg/ml, voire moins.

Si les maux de tête persistent, réduisez petit à petit la dose en nicotine jusqu’à trouver le taux idéal.

  • Les irritations au niveau de la gorge :

Au début, on ressent juste un hit au niveau de la gorge. Certains y prennent plaisir et veulent intensifier la sensation. Ils augmentent alors le taux de propylène glycol (PG) dans leurs e-liquides pour obtenir un hit puissant.

A force d’y goûter, on finit toutefois par ressentir des irritations de plus en plus gênantes, à plus forte raison, si au taux élevé de PG, on associe une dose élevée de nicotine. Ces deux produits étant toux deux irritants, les résultats ne se feront pas attendre.

Pour éviter ces irritations, commencez d’abord par réduire le taux de PG de vos liquides pour cigarettes électroniques. Essayez de vous rapprocher le plus possible de l’équilibre PG/VG à 50/50. Si les irritations persistent, réduisez aussi votre taux de nicotine.

  • Les nausées, vomissements, vertiges et étourdissements :

Ils sont causés par un surdosage en nicotine. Sitôt que vous aurez réduit son taux dans vos e-liquides, vous verrez ces effets disparaître petit à petit.

Très important :

La nicotine est le seul dérivé du tabac que l’on utilise dans la vape. Elle est la principale source de dépendance chez les fumeurs. Même si son taux est limité dans les e-liquides et qu’on observe une absorption lente du produit chez les vapoteurs (du fait de l’absence de combustion), elle reste addictive. Il est donc conseillé de se limiter à sa dose normale et de ne pas en abuser. Un sous-dosage peut aussi vous pousser à vapoter davantage et donc à consommer plus.

Avoir plus d’infos ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *